Université Paris Descartes Bienvenue sur le site de la Faculté Sciences Humaines et Sociales

SCIENCES SOCIALES

LICENCE MENTION SCIENCES SOCIALES (L1 - L2 - L3)

Que faire avec une formation en Sciences Sociales ?

Retrouvez la présentation de la filière par Mme Valérie Robin-Azevedo , responsable de la mention de licence, ainsi que Mme Sylvie Pflieger, responsable du département, pour les JPO 2016.

 

La licence de sciences sociales à l’Université Paris Descartes est pluridisciplinaire. Elle offre un socle de connaissances et de savoirs-faires en sociologie, ethnologie et démographie. Elle propose également des enseignements en économie, en histoire, en philosophie, ainsi que des initiations dans d’autres disciples : sciences du langage, sciences de l’éducation, psychologie.

Avec cette formation, vous apprenez à décrypter le monde d’aujourd’hui, les diverses cultures, les comportements des acteurs, le fonctionnement des groupes, des organisations. A l’issu de votre licence, vous êtes ainsi dotés d’une solide culture générale qui vous permet de rebondir ou de poursuivre vos études dans de nombreux masters et donc de vous tourner vers de nombreux métiers.

PROJET PÉDAGOGIQUE & ORGANISATION DES ÉTUDES

Basé sur les disciplines fondamentales : sociologie, ethnologie, démographie, philosophie, voire économie et histoire, cette licence permet à la fois une orientation progressive et des réorientations ou passerelles. 
 C’est le sens de l’UE Portail vers d’autres orientations possibles au premier semestre. 
 C’est le sens des découvertes d’autres disciplines (par exemple les sciences de l’éducation ou les sciences du langage) en deuxième année. 
 C’est le sens des options et des approfondissements qui s’étoffent jusqu’en troisième année.

À cet égard on peut considérer que la première année est celle des introductions, la deuxième année, celle des consolidations, la dernière année, celle des spécialisations.

Tout au long des trois ans, des compétences additionnelles sont en outre transmises : anglais à tous les semestres (avec possibilité de déboucher sur le CLUE) et informatiques (avec préparation du C2i).

ORGANISATION L1 - L2

Les cours et les TD ont lieu au Centre Universitaire de Boulogne-Billancourt.
Les deux premières années sont construites de la même manière :

  • 1 série d’enseignements obligatoires pour chacun des 4 semestres
  • UE d'approfondissement à choix, à prendre parmi une liste d’UE proposées aux seconds semestres de L1 et L2, soit les semestres S2 et S4
  • UE optionnelle obligatoire est validée au second semestre de chaque année (S2 et S4). Se reporter à « caractéristique du LMD »

Une UE est constituée de cours et/ou de TD et, suivant le cas de la réalisation d’un travail personnel.

Validation des semestres de L1 :
Pour obtenir l’année de L1 (60 ECTS), il faut valider une moyenne de 10/20 sur l’ensemble de l’année : il y a compensation entre les 2 semestres.

En cas d’échec en L1, poursuite en L2 :
Le passage en L2 nécessite d’avoir obtenu au moins 48 ECTS sur l’ensemble de la L1. Dans ce cas les UE non validées en L1 restent en dettes en L2.

Validation des semestres du L2
Les troisième et quatrième semestres se compensent pour l’obtention de l’année L2.

REORIENTATION

Vous êtes en 1ère année et vous souhaitez vous réorienter ? Téléchargez le dossier de réorientation 2nd semestre et retourner le au service de la scolarité AVANT LE 9 DECEMBRE 2016

  • reorientation bacheliers 2016 licence 1ere année shs
    PDF I 393,92 kB
  • ORGANISATION L3

    Les cours et les TD ont lieu soit au centre universitaire des Saints Pères, soit rue de l’École de Médecine.

    Le L3 comprend :

    • Une série d'enseignements obligatoires pour chacun des deux semestres (théories et concepts, méthodes quantitaives et qualitatives, anglais)
    • Deux UE d'approfondissement à choix
    • Une UE optionnelle obligatoire

    Les étudiants du parcours professionnel ont obligatoirement :

    • Atelier "Cap emploi" comme un des deux approfondissements en semestre 5
    • Un stage (d'au moins 140 heures) à la place de l'UE des deux approfondissements et de l'UE optionnelle.

    Le L3 constitue une consolidation et un approfondissement des enseignements de base des deux premières années, avant d’envisager une orientation plus précise en master .

    Modalités de contrôle des connaissances :
    Un document spécifique sera présenté aux étudiants au plus tard un mois après la rentrée universitaire et précisera les modalités, UE par UE.
    Le principe général est que chaque UE est sanctionnée par un examen (une seule note pour l’ensemble des enseignements de l’UE), soit sous forme d’examen terminal, soit un contrôle continu, soit une combinaison des deux, les parts respectives étant alors précisées aux étudiants.

    DISPOSITIF D'AIDE À LA RÉUSSITE

    L’équilibre entre les semestres et même entre cours magistraux et TD, le lissage du contrôle des connaissances entre contrôle continue et examens terminaux, permet un travail régulier de chaque étudiant et un suivi personnalisé de ses résultats. C’est le premier facteur de réussite.

    L’aide à la réussite passe aussi par : des mises à niveau de prérentrée, du tutorat d’accueil et d’accompagnement, des UE comme celle de méthodes de travail universitaire (METU). Des enseignants référents sont en outre désignés, dans le cadre du plan de réussite en licence. 

    Les annales des années précédentes sont envoyées à tous avant les examens, afin d’aider chacun dans ses révisions.

    Réussite 2004-2014 

     

    ANNEES

     

    ENTREES à

     

    SORTIES

     

    L1

     

    L2

     

    L3 à

     

    Reçus L3

     

    Diplômés L*

    2004-2005 320 203 325 198 183
    2005-2006 318 220 325 228 201
    2006-2007 267 207 252 177 151
    2007-2008 244 166 208 137 133
    2008-2009 253 169 175 128 109
    2009-2010 299 169 177 128 117
    2010-2011 318 176 142 100 114
    2011-2012 334 178 192 134 135
    2012-2013 352 188 173 134 133
    2013-2014 341 204 194 141 143 

    *  En : 3 ans ; 4 ans ; 5 ans et plus.

    Proportions respectives, assez stables : 50%, 30%, 20%.

    INSERTION PROFESSIONNELLE ET POURSUITE DES ÉTUDES

    L’insertion professionnelle est encouragée par une politique de stages, le forum métiers, le projet professionnel étudiant (PPE), l’atelier cap emploi.
    La mobilité internationale est une tradition. Beaucoup d’étudiants étrangers viennent suivre des enseignements, plutôt en L3.  Nombre d’étudiants français partent pendant un ou deux semestres, en Europe avec ERASMUS ou au Canada avec le CREPUQ, en particulier.
    La poursuite des études vers les masters est favorisée par un programme complet qui permet des spécialisations progressives.

    DÉBOUCHÉS

    Pour les diplômés ne poursuivant pas en Master 

    • Enquêteurs, chargés d’études dans des instituts de sondage, bureaux d’études, services d’études des entreprises ou des collectivités publiques, associations spécialisées dans les enquêtes sociales…
    • Emploi dans le secteur socio-éducatif, des nouveaux métiers du développement social urbain (agents de développement, médiateurs, animateurs de quartiers, enquêteurs sociaux, animateurs d’espace de concertation…)
    • Préparation aux concours de la fonction publique
    • Métiers dans les secteurs de la culture et de la communication : édition, Internet, presse, audiovisuel.
    • Interventions dans les domaines nécessitant une approche interculturelle : tourisme, aide humanitaire, relations internationales.
    • Activités de formation : animation, ingénierie pédagogique, logistique des sessions, suivi des stagiaires
    • Certaines fonctions classiques des entreprises : commerce (prospection, vente, marketing, publicité), organisation, ressources humaines (recrutement, rémunérations, évaluation des performances, conditions de travail, hygiène et sécurité, audit social), communication (interne et externe).
    • Management général : responsable d'équipe, conseiller de clientèle, adjoint de direction dans des PME ou filiales.
    • Avec double profil : dans les domaines de la gestion, des technologies, de la santé.

     

    Pour les diplômés poursuivant en Master

    • De nombreux Masters sont accessibles
    • En sciences sociales ou dans d’autres domaines
    • A l’Université Paris Descartes ou dans d’autres universités
    • En particulier au sein du PRES Sorbonne Paris Cité
    • En France ou à l’étranger.

     

    Des renseignements multiples sont disponibles dans les brochures ou sites Internet de ces programmes, avec des indications sur les débouchés possibles et l’insertion effective des diplômés.

    COMPÉTENCES

    La licence de sciences sociales propose un socle de savoirs disciplinaires.
    La licence s'engage aussi dans une approche en termes de compétences. Cela permet :

    • D'abord, de mieux suivre les progrès des étudiants,
    • Ensuite de multiplier les parcours et passerelles qu'ils peuvent emprunter,
    • Enfin, de diversifier les débouchés proposés, sorties en L ou poursuite en M.

     

    Savoirs disciplinaires 
    La licence sciences sociales est une licence pluridisciplinaire qui repose sur une formation principale en sociologie, ethnologie, démographie. Par ailleurs, un certain nombre de disciplines sont dispensées tout au long du cursus, comme l’économie, la philosophie politique ou morale, la psychologie sociale, l’histoire, ainsi que des disciplines additionnelles comme les statistiques, l’informatique et l’anglais et des disciplines d’ouverture, hors département, comme les sciences du langage, les sciences de l’éducation et la psychologie.

    L’objectif est de donner aux étudiants un socle de connaissances, solide dans les disciplines fondamentales, accompagné d’une ouverture vers d’autres disciplines de manière à pouvoir répondre d’une véritable qualification permettant soit une insertion professionnelle à l’issue de la licence, soit  une poursuite des études, avec spécialisation, au niveau master.

    La professionnalisation passe alors notamment par les stages de découverte de l’entreprise présents chaque année sous la forme d’UE optionnelle (par exemple un stage), les conférences métiers organisées, la mise en place de l’UE de Projet professionnel de l’Etudiant (PPE), l’atelier cap emploi.

    Compétences développées

    Compétences transversales :

    • Aptitude à la réflexion abstraite, à l’analyse et à la synthèse
    • Capacité d’appliquer les connaissances dans des situations pratiques
    • Capacité à communiquer par oral et par écrit en français
    • Capacité à entreprendre des recherches à un niveau approprié
    • Capacité à apprendre et à maintenir à jour ses connaissances
    • Aptitude à rechercher, traiter et analyser les informations à partir de sources diverses
    • Capacités à la critique et à l’autocritique
    • Aptitude à s’adapter à de nouvelles situations et à agir en conséquence
    • Capacité de travailler en équipe
    • Capacité à communiquer avec des non-experts dans sa propre discipline
    • Appréciation et prise en compte de la diversité et de la multi culturalité
    • Capacité à travailler de manière autonome
    • Détermination et persévérance dans les tâches données et les responsabilités prises
    • Capacité à mettre en œuvre une responsabilité sociale et une conscience civique

     

    Compétences spécifiques :

    • Savoir interpréter et répondre concrètement à la demande sociale et savoir la restituer.
    • Capacité à prendre du recul sur les grands problèmes de société, et pour ce faire, à élargir le champ de la réflexion
    • Savoir construire une enquête par la maîtrise des techniques d’élaboration et de traitement des données qualitatives et quantitatives : savoir élaborer un questionnaire et passer un entretien
    • Savoir interpréter des données statistiques et un matériau qualitatif
    • Savoir rechercher, hiérarchiser et mobiliser à bon escient des données sociodémographiques ainsi qu’une bibliographie spécialisée sur un thème donné
    • Capacité à concevoir, réaliser et rédiger une étude ou un diagnostic sociologique de dimension modeste sur un sujet circonscrit

     

    Compétences additionnelles :

    • Aptitudes à l’utilisation de l’informatique et des technologies de la communication
    • Aptitude à utiliser les différents logiciels de traitement de l’information
    • Capacité à lire des documents rédigés en langue étrangère (anglais)
    • Capacité à communiquer dans une seconde langue (anglais)